Massacre au Pérou pour le contrôle des ressources naturelles

Le vendredi 5 juin dernier, les forces armées péruviennes faisaient irruption à Bagua, dans la région amazonienne du nord du Pérou. Ils avaient reçu comme ordre de déloger les milliers d’indigènes qui bloquaient les infrastructures routières depuis près de deux mois. Le bilan est lourd et se chiffre en dizaines de morts. Ce déversement de sang aurait pu être évité, si les demandes légitimes des indigènes de jouir pleinement de leur territoire avaient été écoutées.

partager par email