Lutte contre le terrorisme : les dérives sécuritaires ont-elles vécu ?

Alors que la campagne électorale américaine bat son plein et que trois candidats se détachent dans la course à la Maison blanche, nous ne pouvons ignorer le sort qui sera réservé par le prochain Président des Etats-Unis à la prison de Guantanamo.

Barack Obama et Hillary Clinton du côté démocrate, ainsi que John McCain du côté républicain se sont d’ores et déjà déclarés favorables à la fermeture de ce centre de détention ouvert en janvier 2002 par l’administration Bush afin d’y enfermer les présumés terroristes.

Outre son caractère illicite du point de vue du droit international (la Convention de Genève protégeant les prisonniers de guerre n’y est pas appliquée), les actes de tortures systématiquement perpétrés à Guantanamo ont poussé les organisations de défense de Droits de l’Homme à s’insurger contre cet instrument brandi par G.W. Bush pour lutter contre le terrorisme.

partager par email