Guerre russo-géorgienne d’août 2008. La prévention des conflits par l’UE : les raisons d’un échec

Alors que les négociations entre Tbilissi, Moscou et les provinces séparatistes géorgiennes semblent aujourd’hui plus compliquées que jamais – après la reconnaissance par quatre Etats, dont la Russie, de l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie – force est de constater que l’Union européenne aurait pu prévenir la guerre de 2008. Au-delà du simple constat d’échec des politiques de prévention de conflit de l’UE en Géorgie, il s’agit d’en comprendre les raisons et d’en tirer des leçons, car les conflits sont au cœur des relations de l’UE avec ses « voisins » orientaux.

partager par email