Élection au Guatemala : quel avenir pour les droits de l’Homme et de l’environnement ?

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle au Guatemala sont tombés peu de temps après notre visite à la Comisión Pastoral Paz y Ecología (COPAE) de San Marcos, au Nord-ouest du pays. Sans surprise, c’est l’ex-général Otto Perez Molina du Partido Patriota qui arrive en tête avec 36,01% des voix. Il est aujourd’hui quasi-certain qu’il remporte le deuxième tour qui l’oppose à Manuel Baldizon du Parti Líder, un autre parti de droite. Les membres de la COPAE sont aujourd’hui très préoccupés par ce résultat. En effet, l’ancien général est très favorable à l’ouverture de mégaprojets d’exploitation de ressources naturelles pour relancer l’économie. Cependant, depuis l’ouverture de la mine Marlin en 2004, les habitants de la région de San Marcos connaissent très bien les dangers liés à l’exploitation intensive des ressources et redoutent que d’autres régions connaissent le même sort.

partager par email