Au Pérou, luttes inégales entre les entreprises minières et les communautés paysannes

À moins de 20 mètres de la maison de Don Felipe, légèrement en hauteur, passe la route en sable et gravier construite afin de permettre aux camions de Yanacocha d’assurer leur ballet entre le camp de base et le lieu d’exploitation, au rythme effréné de 365 jours par an, et 24h sur 24.

partager par email