À qui profitent les richesses naturelles ?

Pour les membres de la société civile, les « accords d’association » négociés entre l’Union européenne et l’Amérique latine accordent la priorité aux relations commerciales et, si aucun garde-fou sérieux n’est pris, ces relations économiques, au lieu de contribuer au bien-être économique et social, risquent de renforcer les déséquilibres.

partager par email