Le Président Fujimori jugé, la lutte contre l’impunité progresse

Le mardi 7 avril 2009, le pouvoir judiciaire péruvien, par l’entremise de la Cour Suprême, a prononcé la condamnation de l’ex-président Fujimori, qui écope de 25 ans de prison ferme. Il a été reconnu comme responsable de crimes contre l’humanité commis pendant la guerre civile qui a fait plus de 70.000 victimes entre 1980 et 2000, une large majorité d’indigènes payant un lourd tribut.

partager par email