La question du pardon à la veille des commémorations du génocide rwandais

16 mars 2015

Le lundi 30 mars, la Commission Justice et Paix accueille à Bruxelles le sociologue français Benoît Guillou, auteur du livre « Le pardon est-il durable ? Une enquête au Rwanda » (novembre 2014).

Benoît Guillou (c) Pierre Huault16 mars 2015 - Le 6 avril, les rwandais se remémorerons les massacres de 1994. L’année dernière marquait les 20 ans du génocide. Aujourd’hui, il s’agit de fédérer les forces en faveur d’un processus de paix toujours fragile. C’est donc à un moment symbolique que nous vous invitons à rencontrer notre partenaire et à aborder dans vos colonnes la question du pardon. Comment anciens tortionnaires et anciennes victimes peuvent-elles vivre ensemble, et surtout, aller de l’avant ensemble, construire l’avenir ensemble ? La lutte contre l’impunité peut-elle s’accommoder de règlements trouvés avec l’aide d’autorités morales ? Juger et pardonner sont-ils compatibles ?

S’il existe une littérature abondante en philosophie et en théologie sur le thème du pardon, l’enquête sociologique de Benoît Guillou représente un travail inédit et original. C’est en effet la première fois que ce sujet est traité sur la base d’entretiens particulièrement riches et d’une documentation souvent méconnue. S’appuyant sur plusieurs séjours au Rwanda, l’auteur reproduit dans son livre des scènes de pardon et donne la parole aux acteurs, qu’il s’agisse des victimes ou des auteurs de massacres. Le village de Musha, où se déroule le plus gros de l’enquête, permet de restituer une histoire locale des massacres puis d’apprécier la portée du pardon auprès d’une population.

Nous vous invitons à interviewer l’auteur sur la question universelle du pardon, les conditions d’une cohabitation pacifique après l’irréparable, l’articulation entre la société civile, l’Église et la Justice dans la recherche de « guérison ». Benoît Guillou sera disponible pour des entretiens durant toute la journée du lundi 30 mars.

Biographie

Journaliste et docteur en sociologie (EHESS), Benoît Guillou est également l’auteur d’un documentaire diffusé sur France 2 : Rwanda. L’impardonnable ? Rédacteur en chef du magazine d’Amnesty International en France durant dix-sept ans, il a effectué de nombreux reportages en Amérique latine et en Afrique.

Justice et Paix travaille, notamment, sur les questions de lutte contre l’impunité en tant qu’outil pour la construction d’une paix durable. Comme son nom l’indique, elle estime qu’il n’y a pas de paix sans justice ni de justice sans paix. L’association accueille donc Benoît Guillou pour une rencontre publique incluant la diaspora rwandaise de Belgique et une rencontre associative invitant les représentants associatifs et académiques à échanger sur leurs pratiques et démarches en matière de lutte contre l’impunité.

Lire aussi :
- Le pardon au Rwanda 21 ans après le génocide (RCF, 17 avril 2015)
- Rwanda, Burundi, justice et pardon (RTBF - Face à l’info, 21 avril 2015)
- Afrik’Hebdo (RTBF, La Première, 4 avril 2015)

partager par email