Et si l’économie nous parlait du bonheur ? Des indicateurs de prospérité citoyens

Symbioses - Hiver 2013-2014

La mesure de l’activité économique d’un pays et de ses entreprises, synthétisée par son PIB (Produit Intérieur Brut), est devenue la principale boussole de notre bien-être. Celle qui guide les politiques publiques.

Laure Malchair (Justice et Paix) invite à créer d’autres indicateurs de richesses, et à y associer les citoyens. Interview.

PDF - 449 ko
Lire l’article
partager par email