Et si l’économie nous parlait du bonheur ?

RCF - 11 février 2014

Notre société est aujourd’hui principalement basée sur le travail et la sphère de la production. Entre pays ou secteurs d’activités, on se compare sans cesse et on se jauge à celui qui aura la croissance la plus forte et le produit intérieur brut (PIB) le plus élevé.
  

Un PIB en augmentation est en effet le plus souvent analysé comme signe de bonne santé, et donc comme indice d’évolution positive pour les citoyens.

Pourtant, de plus en plus de voix s’élèvent contre cette évidence, reprenant tour à tour le fameux adage « l’argent ne fait pas le bonheur ».Mais alors, que faut-il mesurer, comment le faire et finalement, quelle place pouvons- nous prendre, nous citoyens, dans cette évolution ? Nous faisons le point avec Laure Malchair, de Justice et Paix. Elle est l’auteur du livre « Et si l’économie nous parlait du bonheur » paru chez Couleur Livres.  

Commander l’étude

partager par email