Ces présidents qui s’accrochent au pouvoir

Revue Pour parler de paix - Septembre 2015
[ L’actualité. Regards et positions : Podemos, un espoir pour une Europe en crise ?
Dossier : Ces présidents qui s’accrochent au pouvoir
- Première réflexion : Le Burundi, de plus en plus loin d’Arusha
- Seconde réflexion : Grands Lacs : hier le Burundi, demain le Congo ?
- Portrait/Point de vue : L’engagement solidaire pour l’Afrique Centrale des commissions régionales Justice et Paix
Pour Parler de Paix n°92 - septembre 2015 ( 4.4 Mo)

Édito:S’attaquer aux réelles causes du terrorisme

Le mois d’août 2015 a vu de nouveau le spectre du terrorisme resurgir, avec l’attaque avortée du Thalys reliant Amsterdam à Paris. Les dérives et les discours sécuritaires ont également fleuri, se traduisant par une rhétorique de la peur. Ainsi, le quotidien Le Soir titrait le lundi 24 août un sensationnel “Vivre avec la menace”, agrémenté du sous-titre “L’attentat déjoué dans le Thalys rappelle que le risque terroriste peut survenir partout et à n’importe quel moment”.

Si le texte en- dessous arrondit les angles, la titraille ajoute au climat d’angoisse déjà entretenu par une frange du monde politique qui aime à profiter de ces événements pour limiter nos libertés individuelles… Il y a des dérives dans lesquelles il est impératif de ne pas tomber ! Comme l’a dit le philosophe belge Édouard Delruelle “Le problème, c’est le “grignotage” : à force de petites mesures, on commence à toucher aux libertés fondamentales et jouer le jeu du terrorisme qui s’attaque justement à ces libertés fondamentales. Il faut toujours être vigilant, la pire des réponses au terrorisme est d’y céder dans la surenchère sécuritaire”.

Croire que l’on va mettre fin au terrorisme en surveillant tous les citoyens est utopique. Cela relève d’un manque de courage manifeste et d’une impuissance à s’attaquer au véritable terreau du terrorisme : la pauvreté, le chômage et l’exclusion sociale qui gangrènent nos sociétés. C’est là-dessus qu’il faut concentrer les efforts si nous voulons dissuader des individus en manque de repères de commettre des attentats. Pour vivre dans un monde en paix, il faut pouvoir gagner cette bataille du bon sens...

Santiago Fischer
Chargé de plaidoyer

partager par email