Rompre le lien entre ressources naturelles et conflits

Un groupe de 58 organisations non gouvernementales européennes et mondiales (dont Justice et Paix fait partie) exhorte la Commission européenne d’adopter une législation qui impose aux acteurs économiques d’exercer un devoir de diligence sur leurs chaînes d’approvisionnement afin qu’ils ne participent pas au financement des conflits ou des violations des droits humains dans la production et le commerce des ressources naturelles.

Ce groupe de 58 organisations non gouvernementales européennes et mondiales exhorte la Commission européenne d’adopter une législation qui impose aux acteurs économiques d’exercer un devoir de diligence sur leurs chaînes d’approvisionnement afin qu’ils ne participent pas au financement des conflits ou des violations des droits humains dans la production et le commerce des ressources naturelles.1

Cette législation devrait au minimum comporter les normes déjà adoptées par l’Organisation des Nations unies et l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques et s’appuyer sur les principes contenus dans la stratégie de l’Union européenne sur la responsabilité sociale des entreprises.

partager par email