Le développement durable comme instrument de paix

Revue Pour parler de paix - Mars 2013
L’actualité. Regards et positions : En chemin pour une réforme agraire : victoire des sans-terre indiens
Dossier : Le développement durable comme instrument de paix
- Première réflexion : La crise environnementale chinoise : menace pour la stabilité du régime ?
- Seconde réflexion : Nigéria : dynamisme privé extraordinaire, secteur public oublié. Une fatalité ?
- Portrait/Point de vue : Quand le monde académique ouvre ses portes aux acteurs de terrain
Pour Parler de Paix n°82 - mars 2013 ( 7 Mo)

Édito : Le développement durable comme instrument de paix

Les 31 janvier et 1er février a eu lieu, à Namur, le premier Congrès Interdisciplinaire sur le développement durable.

L’occasion pour Justice et Paix de profiter de ce formidable lieu d’ouverture académique pour y amener sa vision de terrain. Selon nous, le développement ne peut être considéré comme durable que si nous tenons compte non seulement des aspects environnementaux mais aussi d’une dimension humaine et sociale. Cette durabilité ne sera atteignable que si une réelle vision “Nord-Sud” est préconisée.

D’une part, parce que nos gestes citoyens et les politiques développées par nos pays occidentaux ainsi que par les puissances émergentes ont des conséquences sur les populations locales. Nous nous devons non seulement d’en être bien informés, mais également d’en tenir compte dans nos actions... au risque sinon de voir la paix sociale mondiale encore plus fragilisée. D’autre part, il est plus que temps de reconnaître la réussite des bonnes pratiques des acteurs locaux, du Sud comme du Nord de la planète.

C’est autour de ce message que nous avons choisi, chers lecteurs, de centrer ce numéro du Pour Parler de Paix : proposer une vision globale autour du développement durable : sociale aussi bien qu’écologique ; mondiale aussi bien que valorisatrice d’expériences et de vécus locaux.

partager par email