Dignité humaine et droits humains. Une culture de solidarité au service des droits humains

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité »1.

La Déclaration universelle des droits de l’homme introduisait, il y a plus de soixante ans déjà, dans son article premier, la notion de dignité humaine. Celle-ci semble aujourd’hui reconnue comme un principe indiscutable ; toutefois, la réalité quotidienne de nombreux êtres humains tend à prouver que le chemin est encore long à parcourir pour qu’elle soit garantie pour tous. Et il en va de même pour les droits qui en découlent.

Ce texte, sur la base d’exemples de risques et d’effets potentiels du laxisme grandissant à l’égard de la discrimination et des inégalités dans le domaine des droits humains, présente une série de recommandations qui veillent à la reconnaissance et au respect de cette « dignité inhérente2 » à tous les Hommes.

Cette analyse est issue d’un dialogue entre des représentants des Commissions Justice et Paix de 31 pays européens. Riches de la variété de nos expériences, les recommandations adressées à nos responsables politiques nous permettent de concrétiser une des bases de la construction européenne : une culture de solidarité au service des droits humains.

partager par email