Contre le nationalisme et l’exclusion (février 2015)

Face à la montée du racisme et de la xénophobie en Europe, la Conférence des 31 Commissions Justice et Paix d’Europe demande aux dirigeants politiques de tous les niveaux, ainsi qu’aux acteurs de la société civile au sens large, de faire bloc. Nous devons garantir le respect des droits de chaque individu et trouver l’unité dans la diversité pour une société riche et véritablement humaine.

Dans toute l’Europe, des partis politiques aux programmes nationalistes ont pu engranger des succès considérables. Ceci est devenu particulièrement évident lors des élections européennes de mai 2014. L’action annuelle de Justice et Paix Europe, alliance des 31 commissions Justice et Paix nationales, porte sur ce phénomène.

En ce mercredi des cendres, à l’occasion du lancement de cette action, Monseigneur Jean-Claude Hollerich, Archevêque de Luxembourg et Président de Justice et Paix Europe, a déclaré : « Nombreux sont ceux qui, inquiets face à un avenir incertain, se laissent convaincre par des paroles simplistes et une propagande dirigées contre les immigrés et l’Union européenne. Cependant, elles ne sont pas une réponse aux défis complexes de notre temps, pour lesquels il n’existe pas de remède simple. Par contre, le but de ces partis et mouvements est on ne peut plus simple : le pouvoir politique et économique. Ils ne servent ni les pauvres, ni les faibles, ni les défavorisés. »

Un document commun intitulé « Contre le nationalisme de l’exclusion » sera envoyé dans les prochaines semaines aux députés et autres responsables politiques. Il appelle les organisations de la société civile et les églises à « critiquer et mettre en cause toute rhétorique nationaliste exprimée en public et en privé ». Dans le texte, il est dit aussi que « les idées chrétiennes de la justice et de la paix universelle ne sont conciliables avec aucune forme de chauvinisme ».

Le secrétariat général de Justice et Paix Europe, basé à Bruxelles, a proposé un plan d’action aux commissions nationales qui invite notamment à analyser les programmes et méthodes des partis nationalistes et xénophobes.

Lire aussi :
[Radio Vatican] Appel des Commissions Justice et Paix contre les nationalismes en Europe.

partager par email