Diamants de conflit : face aux limites du Processus Kimberley

3467436966_f4e157707f_z-3.jpg

« Alors que sur le papier le Processus de Kimberley (sur les diamants de conflit) est encore un processus tripartite, en réalité c’est avant tout un organe dominé par les gouvernements dont le but est de protéger les intérêts de leur secteur diamantaire national, avec quelques représentants de la société civile qui sont mis sur la touche » c’est en ces termes que Shamiso Mtisi, président de la Coalition de la société civile, concluait l’assemblée plénière du Processus de Kimberley (PK) le 22 novembre 2019 à New Delhi.

A lire

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

Dans l'actualité

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à notre newsletter en ligne et recevez une information mensuelle complète.

Engagez-vous à nos côtés !

Inscrivez-vous!

Complétez ce formulaire et nous nous ferons un plaisir de vous envoyer chaque mois les dernières actualités de Justice et Paix.