Au Pérou, luttes inégales entre les entreprises minières et les communautés paysannes

À moins de 20 mètres de la maison de Don Felipe, légèrement en hauteur, passe la route en sable et gravier construite afin de permettre aux camions de Yanacocha d’assurer leur ballet entre le camp de base et le lieu d’exploitation, au rythme effréné de 365 jours par an, et 24h sur 24.

Documents joints

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

Dans l'actualité

Restez informé·e·s

Inscrivez-vous à notre newsletter en ligne et recevez une information mensuelle complète.

Engagez-vous à nos côtés !

Inscrivez-vous!

Complétez ce formulaire et nous nous ferons un plaisir de vous envoyer chaque mois les dernières actualités de Justice et Paix.