Les groupes de travail de Justice et Paix

L’équipe de Justice et Paix ne travaille pas seule ! Différents groupes de travail, composés de citoyens, membres d’autres organisations, d’académiques et de pédagogues, appuient les démarches d’analyse, d’éducation et de lobbying politique de l’association.


Si vous souhaitez rejoindre l’un de ces groupes, n’hésitez pas à nous contacter.
Justice et Paix peut aussi compter sur le soutien de volontaires dans ses Commissions régionales.

Groupe de travail « Pédagogie »

Ce groupe est composé de membres passionnés par les enjeux de l’éducation, actifs au sein du monde scolaire et en éducation permanente. Il contribue aux choix d’orientation de notre offre pédagogique (animations, formations, outils pédagogiques) et engage des réflexions de fond sur les défis actuels de l’éducation.

Pour en savoir plus, contactez Géraldine Duquenne.

Comité d’appui à la rédaction de la revue « Pour parler de paix »

Ce comité participe à la réalisation du Pour Parler de Paix, la revue trimestrielle d’analyse des conflits et des enjeux de paix. Les membres du groupe échangent ensemble leurs idées, confrontent leurs points de vue, et ensuite se lancent dans l’écriture ou le dessin.

Pour en savoir plus, contactez Agathe Smyth

Groupe de travail « Éthique dans l’Économie et la Politique »

Aussi appelé « GÉthÉcoPol », ce groupe de travail est composé de citoyens bénévoles. Ceux-ci mènent une réflexion éthique sur les enjeux économiques et politiques mondiaux actuels. Ces échanges se sont par exemple concrétisés par la rédaction d’une étude « Pour plus de justice fiscale », en 2016.

Pour en savoir plus, contactez Valéry Witsel.

Groupe de travail « Afrique Centrale »

Le groupe Afrique Centrale se réunit régulièrement pour échanger et débattre sur des sujets liés au contexte social, politique, environnemental et économique du Burundi et de la RD Congo. Il regroupe des citoyens, des personnes du secteur associatif, de l’église, des belges, congolais et burundais de tous les âges. Bref, un groupe riche, divers et dynamique !

Projet en cours ou réalisé : le groupe travaille sur le Parc des Virunga, à l’Est de la RD Congo, qui regorge d’une faune et d’une flore extraordinaire et qui jouit également d’une multitude de ressources naturelles (minerai, bois, pétrole, eau…). Cela ne manque pas d’attirer les convoitises au détriment parfois de la population environnante et de l’environnement. En vue des élections fédérales de 2019, le groupe a décidé de sensibiliser les décideurs politiques et les citoyens aux conséquences des tensions suscitées par toutes ces richesses.

Pour en savoir plus, contactez Clara Debeve.

Groupe de travail « Amérique latine »

Le « GroupAl » est un groupe de réflexion, de sensibilisation et d’action sur des problématiques rencontrées dans différents pays d’Amérique latine, dont le Pérou. Ses membres cherchent à rendre visibles les situations conflictuelles d’Amérique latine liées aux ressources naturelles, à faire des ponts avec les défis de nos sociétés occidentales et à proposer des alternatives.

Pour en savoir plus, contactez Géraldine Duquenne.

Café littéraire

Ce groupe d’amateurs de littérature se réunit chaque année autour de 3 romans centrés sur une thématique traitée par Justice et Paix. Ils échangent sur leurs impressions et sur la thématique, confrontent leurs points de vue et s’enrichissent du regard des autres. Une manière conviviale et originale de réfléchir à des enjeux de société et de se les approprier.

Pour en savoir plus, contactez Valéry Witsel

Groupe de travail "Afrique Centrale" Liège

Un groupe de travail sur l’Afrique Centrale a été créé à Liège !
Vous souhaitez participer aux réflexions, analyser ou suggérer une action ?

Pour en savoir plus contactez Patrick Balemba

Groupe de travail "LOW TECH"

Groupe d’actions pour des technologies utiles, soutenables et accessible à tou.te.s

A travers les Low Tech, il s’agit de repenser en profondeur la conception et la production des objets de consommation indispensables à notre existence, afin que ceux-ci soient réparables, réutilisables, faciles à démanteler et recyclables en fin de vie, tout en utilisant le moins possible de ressources non renouvelables. Cette démarche vise également à répondre à une aspiration à plus de bien-être, à un mode de vie plus simple et à une plus grande autonomie des citoyens sur leur environnement et leur vie.

Pour étendre les initiatives citoyennes Low-Tech à l’ensemble de la société, il est indispensable de promouvoir ce mouvement auprès des décideurs politiques, économiques et citoyens, afin de faire émerger des mesures d’incitation, des normes et des rapports économiques favorables aux Low Tech. Le GT Low Tech se propose d’agir à ce niveau, en organisant collectivement des ateliers de sensibilisation, des conférences, des formations et des rencontres avec le monde politique.

Pour en savoir plus, contactez Valéry Witsel

partager par email