Oublier ou se souvenir ? Comment se réconcilier ?

Comment les différents acteurs d’une société : le politique, la société civile, les citoyens, les médias peuvent-ils contribuer à la construction d’une société démocratique qui ne reproduise plus les conditions d’un retour à la violence ? Au lendemain d’un conflit, tout pays doit se situer par rapport à son passé pour construire son futur.

Cette analyse, alimentée par les recherches de Valérie Rosoux, Professeur à l’UCL/Relations Internationales, est non seulement une clef de lecture pour comprendre les conflits passés et actuels, mais aussi une piste d’action : un travail de mémoire, partagé et non synonyme de vengeance, peut servir de base à une réconciliation nationale véritable et solide.

(10 pages, 93.5 ko)

partager par email