Lettre signée par des parlementaires européens pour la protection des 18 Communautés indigènes au Guatemala menacées par la minière MARLIN

Le 20 mai dernier, la Commission interaméricaine de Droits Humains (CIDH) a enjoint l’Etat guatemaltèque de procéder à la fermeture temporaire de la Mine Marlin, et ce afin de protéger les 18 communautés de Sipakapa et de San Miguel Ixtahuacán de nombreuses violations de droits de l’Homme enregistrées sur le territoire.

Cette lettre entend faire pression sur le Gouvernement guatémaltèque afin que ces mesures soient effectivement appliquées.

( 59.8 ko)
partager par email