Les États-unis vers la voie diplomatique ?

Crise iranienne

Selon un rapport publié le lundi 3 décembre 2007 par les seize agences de renseignements américaines, l’Iran ne développerait plus un programme d’armement nucléaire depuis 2003.

Cette annonce constitue un véritable désaveu pour l’administration de G.W. Bush qui entendait se servir de l’Iran afin de redorer le bilan de son mandat présidentiel. Désormais, les Etats-Unis ne pourront plus justifier une attaque unilatérale portée contre l’Iran.

L’issue de ce conflit reste donc dans la voie diplomatique. A ce titre, l’Union européenne en la personne de son Haut Représentant aux Affaires étrangères, Javier Solana, doit jouer son rôle de facilitateur auprès des deux parties en amenant l’Iran à coopérer avec l’AIEA et les Etats-Unis à abandonner leur dessein militaire. L’Iran aurait ainsi une garantie sur sa sécurité et la Maison Blanche sur l’abandon par Téhéran de son programme nucléaire.

(4 pages, 51 ko)

partager par email