EurAc plaide pour un dialogue constructif mais critique avec le Président Kagame

Bruxelles, 5/12/2010
EurAc plaide pour un dialogue constructif mais critique avec le Président Kagame lors des Journées Européennes du Développement

Le réseau des ONG européennes pour le plaidoyer sur l’Afrique Centrale (ndlr : dont la Commission Justice et Paix Belgique francophone fait partie) prend note du fait que le Président du Rwanda, Paul Kagame, a été invité aux Journées Européennes du Développement à Bruxelles.

Nous réalisons que le Rwanda a fait un progrès remarquable sur le plan économique, infrastructure, bonne gouvernance administrative, mais aussi dans des secteurs sociaux comme la santé. Néanmoins, nous constatons que la croissance économique ne mène pas nécessairement à une diminution d’inégalité dans le pays.

Les mois avant les élections présidentielles du 9 août 2010 ont démontré que le même manque d’inclusivité existe aussi sur le plan politique. L’intimidation verbale, physique et politique des leaders d’opposition qui a mené à leur neutralisation, l’accélération de l’insécurité et l’augmentation des actes de violence autour des élections sont pour nous des preuves qu’il y a un déficit démocratique très réel au Rwanda, qui continue à exister après les élections.

EurAc est convaincu qu’il est important d’accompagner la société rwandaise dans son processus de réconciliation et démocratisation : Ce cadre de partenariat a besoin d’un dialogue politique explicite entre l’Union européenne et le gouvernement rwandais (prévu dans les Accords de Cotonou), basé sur un équilibre entre la volonté de contribuer de façon loyale au développement du pays (avec des fonds et de l’expertise), et une pression réelle en fonction d’une démocratie plus inclusive, une société civile plus indépendante et un plus grand respect pour les droits de l’homme.

Nous considérons ce dialogue crucial pour une stabilité et développement durable, non seulement au Rwanda même mais dans toute la région d’Afrique Centrale.

Nous encourageons l’Union européenne et ses Etats-membres de travailler au Rwanda en coordination proche avec les autres partenaires internationaux du pays, pour rassurer que l’espace démocratique et le développement politique restent au cœur des discussions multilatérales et bilatérales avec le Rwanda.

Nous sommes convaincus que le développement durable aura besoin, au Rwanda comme ailleurs, d’une plus grande participation d’une population responsabilisée et d’une société civile constructive mais critique et de toute façon autonome, et nous recommandons l’UE et ses membres d’investir dans son développement.

Contact :

Kris Berwouts

Directeur EurAc

Rue des tanneurs 165

1000 Bruxelles

Belgique

Tél : +32.485.070.852

partager par email