EurAc exige une enquête internationale indépendante sur la mort violente de Floribert Chebeya

Le 2 juin 2010, le réseau des ONG européennes pour l’Afrique Centrale (EurAc) a appris avec horreur et consternation que le militant des droits de l’Homme, Floribert Chebeya, avait été retrouvé mort dans sa voiture à Kinshasa.

La veille, il avait été convoqué par le bureau de l’inspecteur général de la police nationale, le général John Numbi. Chebeya et son chauffeur, Fidèle Bazana Edadi, ne sont jamais rentrés de ce rendez-vous. Le lendemain matin, la dépouille de Chebeya a été retrouvée. Quant à Fidèle Bazana, il est porté disparu jusqu’à ce jour.

( 90.6 ko)
partager par email