Première visite officielle du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.

16 septembre 2019

À l’occasion de la première visite officielle du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, en Belgique, la Commission Justice et Paix et son partenaire la Voix des Sans Voix appellent les autorités belges à encourager auprès de leur homologue l’accélération des réformes en faveur de l’avènement d’un État de droit en RD Congo.

À partir de ce lundi 16 septembre et pour quatre jours, le Président congolais Félix Tshisekedi sera en visite officielle en Belgique. Accompagné de sa délégation, il rencontrera notamment le Premier Ministre Charles Michel, les Ministres des affaires étrangères et de la coopération au développement MM. Reynders et De Croo. Ces rencontres ont vocation à sceller la normalisation des relations entre les deux pays.

L’arrivée au pouvoir du Président Tshisekedi a suscité beaucoup d’attentes au sein de la population congolaise. Pour que les acquis de l’alternance soient sauvegardés, il est essentiel que le Président renforce la bonne gouvernance et le bon fonctionnement d’un État de droit.

La Belgique, tout comme ses homologues européens, a fait le choix de tourner la page suite aux résultats controversés des élections de décembre 2018 et d’avancer aux côtés de son nouveau partenaire. Ayant acté ce choix, les autorités belges doivent à présent échanger avec leurs homologues sur les nombreux défis qui traversent aujourd’hui encore la RD Congo et transposer leur soutien par des actes concrets.

« La Belgique peut jouer un rôle auprès de ses partenaires congolais, en apportant son soutien aux réformes institutionnelles, à la lutte contre l’impunité en faveur du respect des droits humains, ou encore contre la corruption. Pour cela, elle doit réitérer et approfondir son soutien à la société civile congolaise pour que celle-ci puisse exercer pleinement son rôle de contre-pouvoir » explique Rostin Manketa, directeur de la Voix des Sans Voix, une organisation de la société civile congolaise qui se bat pour le respect de la démocratie et des droits humains en RD Congo.

Malgré la présence d’innombrables ressources naturelles dans son sous-sol, la RD Congo reste l’un des pays les plus pauvres au monde. De nombreuses poches d’insécurité s’observent à travers le pays causant la peur des populations, et nuisant à termes au développement du pays et à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Après un processus électoral périlleux de plus de deux années, l’élection présidentielle, en faveur de laquelle l’Église, par le biais de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), s’est fortement engagée, a finalement abouti à l’élection de Félix Tshisekedi. Ce dernier a pris ses fonctions à la Présidence de la République en début d’année 2019 et a finalement nommé son gouvernement à la fin du mois d’août dernier, après de longues négociations avec la plateforme du FCC (Front Commun pour Congo) issue de l’ancienne majorité présidentielle.

Monsieur Manketa se trouve actuellement en Belgique jusqu’au 20 septembre. Il est disponible pour des interviews.

Contact :
Clara Debeve
Responsable Afrique Centrale
Commission Justice et Paix
+32.28.96.95.00

partager par email