RD Congo

Contexte

La République Démocratique du Congo compte parmi les pays les plus pauvres de la planète : le pays est classé 185ème sur 197 pays dans le classement de l’indice de développement humain.

Une pauvreté généralisée s’observe sur l’ensemble du territoire et le quotidien des populations est d’autant plus compliqué que le pays manque de toutes les infrastructures de base : routes, hôpitaux, écoles, accès à l’eau et à l’électricité… Un niveau d’insécurité élevé s’observe dans plusieurs régions du pays (Nord et Sud Kivu, Tanganyika et Kasaï notamment) et des dizaines de groupes rebelles opèrent sans que l’État ne soit capable de les démanteler. A cela s’ajoute également des défis en termes de justice, de lutte contre l’impunité et de corruption. C’est au regard de ces défis cruciaux que la population attend depuis 2016 l’organisation de nouvelles élections.

Alors que les sols congolais regorgent de richesses (diamant, or, minerais, bois, pétrole…), la population ne bénéficie pas des retombées de ces dernières qui sont encore trop souvent pillées pour l’enrichissement de quelques-uns.

Par son action, Justice et Paix tente de sensibiliser, conscientiser et inciter à s’engager sur cette situation auprès de ses différents publics. A travers des outils pédagogiques et ses formations, Justice et Paix s’adresse aux enseignants de géographie et sciences humaines qui souhaiteraient traiter de la problématique avec leurs élèves. A travers ses analyses, Justice et Paix informe les citoyens. A travers son plaidoyer politique auprès des décideurs belges et européens, Justice et Paix tente de promouvoir le respect des droits humains.

Nos articles en liens avec cette thématique

Le secteur minier artisanal ne cesse, depuis des années, d’être associé à une pléthore de fléaux. Focus sur la filière artisanale du cobalt. Un secteur vital à l’économie congolaise.

Depuis les manifestations Black Lives Matter de 2020, des anciennes puissances coloniales s’interrogent davantage sur leur passé.

La Commission spéciale chargée d’examiner le passé colonial de la Belgique a fait les premiers pas vers une réconciliation des mémoires, mais le plus important reste à faire.

La démocratie congolaise actuelle a été fondée sur des bases très bancales. Il s’agit d’un des éléments expliquant les écueils démocratiques présents.