Journée du scrutin en RDC : premières observations

La mission d’observation conjointe AETA (Agir pour les Elections
Transparentes et apaisées) et EurAc (Réseau Européen pour l’Afrique
Centrale) constate que malgré tous les rumeurs annonçant le report des
élections, elles ont eu lieu comme prévu le 28 novembre 2011.

AETA et EurAc constatent que dans certains bureaux de vote visités il y a eu un
engagement fort de certains acteurs impliqués.

Néanmoins attire l’attention de l’opinion nationale et internationale
sur les faits suivants constatés aussi bien à Kinshasa qu’en provinces
sur la base des premiers éléments d’observation reçus jusqu’à présent :

- Le dysfonctionnement du système avec l’ouverture tardive de quelques
bureaux de vote dont certains ne l’ont été qu’entre 11h et 13h ;

- L’absence totale ou partielle du matériel électorale dans nombre de
bureaux de vote particulièrement les bulletins de vote et des isoloirs ;

- La non prise en compte de nombreux électeurs omis de la liste
électorale mais ayant leurs cartes d’électeurs et, ce, malgré la
décision de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, de
faire voter cette catégorie d’électeur sur la liste des dérogés, ce qui
provoque la désorientation, le découragement et la nervosité des
nombreux électeurs ;

- La création précipité d’extensions des bureaux dont certains non connus
par les électeurs et/ou nécessitant des déplacements parfois longs ;

- La non sécurisation du matériel électoral, faisant que des bulletins de
vote, cochés ou non, se trouvent, en dehors des bureaux de vote, entre
les mains des tiers ;

- Les cas constatés de disfonctionnement ont créé des tensions qui ont
mis certains observateurs nationaux et internationaux en insécurité.

La mission conjointe AETA/EurAc informe ainsi l’opinion qu’elle continue
à documenter sur ces faits constatés sur terrain, et fera le moment venu
une déclaration conséquente.

Dans l’entretemps, elle demande :

Á la CENI :

- de prendre des mesures appropriées contre toutes manipulations
incontrôlées des bulletins de vote qui poussent la population à la
nervosité et de clarifier cette situation devant l’opinion nationale et
internationale.

- de prendre en compte ces aléas et s’assurer que le processus électoral
se passe de façon transparente et apaisée

Aux services commis à la sécurité électorale :

- d’assurer la protection de la population, des témoins, des observateurs
et des candidats.


LA MISSION D’OBSERVATION CONJOINTE AETA - EURAC

Pour plus d’informations :

- EurAc

Donatella Rostagno

Coordonatrice de la mission d’observation électorale

Tél : +243 994191779

- AETA

Jerôme Bonso

Secrétaire Permanent

Tél : 0999923152

partager par email