Comment préparer un nouvel avenir à l’Europe ? Voici nos pistes

Un texte de Timur Uluç, secrétaire général pour la commission justice et Paix et son groupe de travail sur les enjeux économiques et sociaux.
Retrouvons le sens des "pères fondateurs" : la solidarité, la réconciliation, reconnaître l’autre et le respecter.
À la veille des élections européennes, il est primordial de conserver un regard critique, mais également de continuer à nous émerveiller de tout ce que nous a apporté l’Europe, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : d’abord la paix difficilement gagnée, sur base de(s) principes d’action qui guidèrent la démarche des "pères fondateurs" : réconciliation, dignité et droits humains, action concertée et reconnaissance mutuelle des peuples dans leur singularité.
Ensuite, grâce à des principes qui se sont incarnés dans de nouveaux modes concertés de planification, d’organisation et de coordination tant économiques et financiers que politiques et sociaux. Après des siècles de guerres, on allait créer de nouvelles formes du vivre-ensemble. L’Europe, recueil de multiples héritages, devenait ainsi un formidable espace d’évolution et de progrès.

Une opinion à lire sur le site de La Libre


partager par email